Sélectionner une page

GUILLAUME NERY, balade artistique en apnée dans les profondeurs

Guillaume Nery est un champion d’apnée français qui est capable de retenir sa respiration pendant 7 minutes et de descendre jusqu’à 126 mètres dans les profondeurs du grand bleu. Ses performances incroyables lui permettent de remporter de nombreux titres et de réaliser des œuvres vidéos et photos aquatiques irréelles.

Guillaume Nery vit sa discipline comme un art de vivre et un art. En parallèle de sa carrière professionnel, multiple champion dont double champion du monde, il est papa et en couple avec Julie Gautier elle aussi artiste apnéiste (réalisatrice et danseuse) 

Ils sont devenus les références mondiales pour les films aquatiques qui allient performance physique, car c’est sa femme ou lui qui filment en apnée, et esthétisme poétique.

126

Mètres avec 1 respiration

Ce film sublime de 12 minutes aura nécessité 30 journées de tournage dans 8 pays différents, « à chaque fois encadrées par des amis apnéistes locaux pour la sécurité ». « On plongeait de deux minutes à deux minutes trente, détaille-t-il, entre vingt et cinquante fois par jour, c’était très, très physique. En Finlande, il faisait deux degrés sous la glace… » Pour se réchauffer à chaque retour sur terre, le salut est venu d’un « van sauna » mis à disposition.

L’objectif artistique était de donner l’impression d’une plongée unique en apnée qui a été filmée elle aussi en apnée. Une double performance physique qui rends encore plus impressionnante le rendu si esthétique.

Grâce à sa capacité à rester 7 minutes en statique sans respirer, ils ont réussi à « anticiper les transitions entre les différents lieux. Nous avons filmé des plans larges, serrés, dessus, dessous, en pensant le plus possible en amont avec un gros travail d’écriture ».

Le tournage était très intense raconte Guillaume Néry « Ma compagne, Julie Gautier, qui filmait, était aussi en apnée. Du coup, elle consommait plus d’oxygène. Moi je devais rester bien collé au fond, la plupart du temps sans plombs. Je vidais au maximum mon air et j’avais une autonomie limitée ».

« Arrêter de respirer, c’est se dévêtir de tout, diluer son ego, n’être plus qu’une goutte d’eau parmi des milliards de gouttes d’eau,
retrouver l’animal qu’on est.
« 

7

minutes d’apnée en statique

Il a aussi participé à des TEDx pour parler de sa vision unique de l’apnée et de son exploration intérieure. Il a commencé à 14 ans en jouant avec des amis à Nice pour ensuite en faire une passion puis un métier.

Il est aujourd’hui un inspirateur qui nous apprends à ne pas respirer pour « Calmer son mental » et changer notre vision face aux contraintes « nos réflexes terriens, on résiste, on lutte, alors que sous l’eau, j’accepte et je me laisse faire.